Une fausse infection déjà désinfectée



Soudain, une page apparaît avec un ton inquisiteur et très injonctif.

Ça flaire la fraude à plein nez. Comment la détecter?

  • l’œil aguerri aura remarqué que cette capture d’écran provient du navigateur Safari dans un ordinateur Apple. C’est d’autant plus cocasse que le message signale une infection qui ne concerne que les ordinateurs sous le système Windows. Preuve en est, s’il est besoin, que ce type d’arnaque est diffusé en masse sans aucune distinction du destinataire
  • passons sur l’URL (adresse web) qui relève plus d’un site perso que d’une communication professionnelle. Il émane d’une plateforme gratuite de publication de blog : « xxxx.blogspot.com »
  • le numéro d’erreur #AP7MQ79, totalement farfelu. Une recherche sur Google ne donne rien qui soit en rapport avec un numéro d’erreur officiel
  • « Ne pas éteindre ou réinitialiser votre ordinateur », c’est un ton très directif. Et pour cause, si vous parvenez à éteindre votre ordinateur, le message va disparaître révélant ainsi la supercherie. Le secret est d’éteindre l’ordinateur mais souvent ce n’est pas possible car la souris est bloquée. Vous n’avez pas d’autre choix que d’appuyer sur le bouton « on/off » de votre PC mais pas n’importe comment. Si vous faites juste une impulsion sur le bouton, l’écran devient noir. Vous croyez que votre ordinateur est éteint quand, en réalité, il n’est qu’en veille. A la sortie de veille, le message intempestif revient. Non, il faut appuyer sur le bouton en comptant jusqu’à 30 ou 40. Là, l’ordinateur sera véritablement éteint, au redémarrage le message aura disparu. Vous pouvez dormir tranquille. Cette menace de virus n’a aucun fondement
  • « Votre ordinateur nous a signalé qu’il a été infecté par un virus et un spyware ». Depuis quand des virus se signalent-ils à grand renfort de trompettes. Soit votre ordinateur a détecté le virus, il l’a neutralisé, soit le virus a contourné les défenses de l’ordinateur et ce dernier ne l’a pas repéré. S’il ne l’a pas vu comment peut-il en informer un organisme extérieur.
  • qui est cette entité extérieure supposément bienveillante qui veille au bien-être de votre ordinateur? Comment votre ordinateur la connaît-il? Avez-vous donné votre accord pour que cette société intervienne sur votre machine? Quel est le nom de cette société? Autant de questions qui restent sans réponse
  • comme seul lien, un numéro de téléphone mis en couleur pour attirer votre regard. Un numéro gratuit et en 09, un numéro français, vous êtes en confiance. En gros, le logo de Windows pour achever de vous rassurer. Vous êtes en terrain connu.
  • tout est mis en œuvre pour vous faire paniquer. La panique est l’opposé de la raison. Vous ne réfléchissez pas, vous n’y arrivez plus. Le compte à rebours est lancé, vous n’avez que 5 minutes pour prendre une décision. C’est l’affolement. Vous risquez de tout perdre : vos photos, vos mots de passe, vos numéros de carte bancaire. De quoi effectivement en effrayer plus d’un
  • pourquoi les données pourraient-elles être compromises si de toute façon, par mesure de sécurité, l’ordinateur sera désactivé dans les 5 minutes. Mais comment peut-il être désactivé puisque le titre, en police énorme, annonce que l’ordinateur a déjà été bloqué
  • si vous appelez le numéro de téléphone indiqué, vous ferez l’amère découverte que le service n’est pas gratuit. Il vous en coûtera entre 300 et 500€ pour vous débarrassez d’une menace fantôme. Toutefois, les hôtesses, au téléphone, vous réserverons un accueil bienveillant pour que la pilule passe mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Boulanger Jean Informatique
Versailles & Le Chesnay